Le budget assurance automobile des Français

D’après l’Automobile Club Association (ACA), les Français consacrent de plus en plus d’argent à leur automobile. Les études effectuées par cette association montrent que ceux-ci allouent près de 15 % de leur budget à leur automobile. En moyenne, les Français dépensent 450 euros par mois pour leurs véhicules, soit entre 5 000 à 6 000 euros annuels. Si l’achat du carburant représente près de 26 % du budget automobile annuel d’un ménage, l’entretien occupe le second rang avec 12 % de ce budget. S’il faut cependant y inclure l’acquisition de pièces détachées, ce poste budgétaire va s’accroitre de 20 %. L’assurance auto complète le podium avec près de 10 % des dépenses annuelles.

Faire jouer la concurrence

Actuellement, le coût moyen de la prime d’assurance automobile tourne autour de 598 euros par an. Afin de trouver la mutuelle d’assurance auto qui propose le tarif le plus intéressant, il est important de faire des recherches et de ne pas hésiter à utiliser les comparateurs d’assurance. En effet, les compagnies d’assurance rivalisent souvent en matière de prix. Il appartient à l’usager de déterminer l’offre qui répond le plus à ses besoins et qui cadre le plus avec son budget.

Comment se calcule la prime d’assurance ?

Afin de réaliser des économies, il est conseillé de connaitre les critères sur lesquels les assureurs basent leurs calculs. La puissance de l’auto constitue un de ces critères, c’est-à-dire que plus la voiture est puissante, plus les risques d’accidents sont élevés. Cela implique des réparations plus importantes et plus coûteuses, d’où des primes majorées. Par ailleurs, ces primes varient également suivant que le véhicule roule au diesel, à l’essence, au gaz, avec une batterie électrique ou en mode hybride.

Le modèle et l’âge de la voiture influent en outre sur la prime d’assurance auto. En effet, une voiture récente et bien équipée entraine généralement des conséquences moins graves en cas d’accident qu’une vieille voiture et non équipée d’airbags par exemple. De même, que le véhicule soit affecté à un usage privé ou professionnel fait varier les risques. Il en découle une augmentation ou une diminution de la prime.

Influence du conducteur sur la prime 

Il faut noter que le conducteur influe également sur les primes à payer à la compagnie d’assurance. L’âge et le sexe de celui-ci peuvent amener l’assureur à majorer ou à minorer les primes, selon le degré de risque de chaque catégorie d’assuré. En outre, que le conducteur bénéficie d’un bonus ou soit pénalisé par un malus, cela aura des conséquences immédiates sur la prime d’assurance.